Créer une partition super isolante pour 2 euros

IMG_4735Indispensable pour resserrer une colonie afin d’adapter le volume à sa population, une partition qui soit en plus isolante pour conserver la chaleur émise par sa grappe en plein hiver c’est mieux !

Voici comment, pour quelques euros par partition, en fabriquer une très simplement.

Pour ce faire, il vous faut :

Combien ça coûte ?

  • La plaque sera récupérée : 0€
  • Un cadre : environ 1€
  • Un cutter : vous l’avez déjà
  • L’agrafeuse : vous la possédez déjà aussi
  • Le rouleau d’isolant pour radiateur : Lidl, 6,99€ ; il vous fera 9 partitions pour 0,78€ pour une partition

Réalisation :

Si le cadre est filé, enlever les fils avec une pince coupante.

Poser le cadre sur la plaque de polystyrène et tracer la future coupe.

IMG_4755Cela doit correspondre aux dimensions intérieures du cadre de corps dadant, soit L = 41,5 cm x H = 26 cm.

Découper. Et insérer le polystyrène dans le cadre. (Facultatif : pour un meilleur maintien, il est possible de visser le polystyrène dans le cadre sur les côtés.)

IMG_4713Maintenant, il faut couper l’isolant pour entourer le cadre. Prendre une marge de 5-6 cm en plus. Ce n’est pas nécessaire de le couper en largeur, nous verrons pourquoi.

Placer le cadre au bord de l’isolant, laisser quelques millimètres. La tête du cadre doit être au début de l’isolant.

IMG_4756Puis le dérouler afin de prendre en compte toutes les surfaces des côtés. Ci-dessous le bas du cadre.

IMG_4757Puis l’autre face.

IMG_4758Et enfin la tête du cadre.

IMG_4760Par précaution, le remettre comme au départ afin d’avoir une épaisseur supplémentaire d’isolant sur la tête du cadre.

IMG_4761

Découper l’isolant au cutter, ici aux ciseaux.

IMG_4762

Maintenant, fixer l’isolant avec l’agrafeuse. Commencer par la tête du cadre.

IMG_4763Faire tout le tour et de chaque côté.

IMG_4764Maintenant il faut rabattre les côtés afin qu’ils ferment de part et d’autre. Pour cela, donner un coup de cutter, rabattre et agrafer. Il est inutile de découper.

IMG_4765Voilà c’est terminé !

IMG_4752Elle rentre bien dans la ruche, l’épaisseur est bonne, elle fait bien le joint de chaque côté. La tête du cadre étant doublée d’isolant, cela va bien s’appuyer sur le nourrisseur couvre cadre.

Coût de réalisation : moins de 2€

9 réflexions au sujet de « Créer une partition super isolante pour 2 euros »

    • Avatar
      5 octobre 2019 à 17 h 32 min
      Permalink

      Bonjour, merci pour le temps passé à transmettre vos connaissances. Un bémol néanmoins, sans rejoindre l’autre débat sur l’apiculture ancienne VS moderne (chacune à quelque chose de bon à offrir à mon sens), je suis gêné de voir cette consommation de matière isolante non recyclable, complexe et écologiquement « impactante » à produire, pour une partition qui, si je comprends bien, reste fragile. La considération du seul argument économique est dommage, et laisse peu de place à la réflexion sur des pratiques plus soutenables dans un monde déjà bien abîmé…
      Au risque de passer pour ce que je suis , à savoir un écolo donneur de leçon, je me permets de vous inviter ainsi que tous les lecteurs de cette page à réfléchir plus globalement à la cohérence globale entre l’amour des abeilles et les pratiques qui vont autour.
      Cordialement

      Répondre
      • Alexandre
        5 octobre 2019 à 18 h 12 min
        Permalink

        Bonjour, un matériau qui ne sert qu’une fois c’est une aberration ! heureusement que nos partitions servent plusieurs fois pendant plusieurs années.

        Répondre
  • Avatar
    22 juillet 2018 à 15 h 08 min
    Permalink

    Bonjour …
    Je suis intéressé par cette réalisation , j’en ai d’ailleurs fait une l’an passé pour essayer mais j’ai été déçu par la résistance de l’isolant qui pour ma part était une récupération d’isolant de sous parquet flottant ! Est-ce la même chose ??? Quoi qu’il en soit la très mince pellicule aluminium ne tient pas du tout le choc !!! Voilà , qu’en pensez-vous ?

    Bien cordialement J.A

    Répondre
    • Alexandre
      24 juillet 2018 à 17 h 38 min
      Permalink

      Bonjour,
      oui la durée de vie est assez faible, mais va de paire avec le cout.

      Répondre
  • Avatar
    29 septembre 2019 à 21 h 01 min
    Permalink

    Bonsoir,
    Je voulais me permettre de laisser un commentaire sur cette apiculture qui devient vraiment gadget, avez vous penser si je peux me permettre au bien être des Abeilles, isolant dont ont ne sais pas vraiment ce qu’il y a dan ce produit sans parler des apiculteurs avec leurs partitions en polystirène . Je crois vraiement rêver, croyez vous que nos anciens papiculteur se préocuper de tels partitions, une bonne partition en bois naturel de 22mm et une bonne préparation pour passer la période hivernale , croyez moi vos abeilles vous remercieront ( n’oubliez pas que les Abeilles n’ont pas peur du froid mais bien de l’huumidité )
    Je m’aperçois que les jeunes apiculteurs suivent bêtement le marché de l’apiculture moderne, les blogs ect,ect ……………………… C’est un petit coup de ( gueule ) , bien entendu chacun est libre avec sa propre apicullture, mais s’il vous plaît , pensez aux Abeilles et leur bien être , réflichissons tous et n’oublions pas notre ancienne apiculture, apprenons à observer, réfléchir, noter et ressentir notre Rucher
    Bonne hivernage à tous
    Bien cordialement,

    Répondre
    • Alexandre
      29 septembre 2019 à 21 h 27 min
      Permalink

      Bonsoir,
      Le « c’était mieux avant », les nostalgiques de « l’ancienne«  apiculture, si vraiment cette discipline a un âge, et un tant soit peu jaloux qui plus est, ne semblaient toujours pas au point sur le sanitaire, cause, qui par orgueil gaulois, nous a fait prendre un retard considérable dans notre compréhension et savoir-faire apicole.
      Vos abeilles préféreront une partition en plastique, car les partitions en bois non traitées peuvent contenir des germes et autres spores de loque.
      Et pour vous répondre, les « papyculteurs » pour moi, ne sont pas un modèle. Ils ont tous le dos cassé, vendent leur miel pas (assez) cher et peu performants dans l’intérêt de l’abeille. certains autres ne se gênent pas pour vendre des gadgets nuls et très chers pour l’élevage et de gestion varroa.
      Bref, seuls ceux pratiquant l’élevage a une réelle échelle d’exploitation, ceux ayant fait prospérer leurs ruches dans la durée et satisfait leurs clients, eux sont des modèles. ils ont apporté quelque chose à l’apiculteur moderne, technique.
      Ouvrez-vous, regardez les grands apiculteurs français, ils ont énormément progressé en quelques années.

      Répondre
      • Avatar
        1 octobre 2019 à 7 h 49 min
        Permalink

        À vous de méditer !!!
        Être respectueux des Abeilles, c’est faire confiance à leur sagesse millénaire : observer longuement, réfléchir avant d’intervenir, nous habiller d’humilité en posant toujours cette question préalable : ce que je m’apprête à faire, est-ce véritablement utile à la colonie ? Ou bien est-ce dicté par l’attrait du profit ou encore pour satisfaire ma bonne conscience ?

        Répondre
        • Alexandre
          1 octobre 2019 à 7 h 59 min
          Permalink

          Entre la sagesse millénaire des cueilleurs de miel, accessoirement assassins d’abeilles et les éleveurs d’aujourd’hui… Beaucoup d’anciens n’ouvrent leurs ruches que deux fois par an ! Si tant est qu’il y ait une “apiculture d’avant”, je vous rassure, elle appartient au passé et c’est mieux comme ca.

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.