L’apiculture 2.0

Année 2022

Bienvenue sur la page de l’apiculture 2.0 qui se veut connectée avec télémétrie. Elle s’étoffe chaque mois.

 Automne météo 2022 : Octobre

L’été indien c’est tous les ans maintenant non ?

Jusqu’à environ la moitié du mois la miellée de lierre étaient en cours. Et les frellons étaient moins sur les ruches car ils butinent aussi le lierre.

Mais une petite semaine de pluie suvie d’un second été indien avec des 24°C en journée en Ile-de-France à quelques jours de la Toussaint, oui…

Mais ces saletés de frelons asiatiques ont frappé fort lors de cet épisode. C’est vraiment dur, et on ne sent pas soutenu du grand public et des collectivités.

J’aurais pensé que le beau temps ferait descendre les poids des ruches mais ca a été.

Nous avons eu en septembre 29,8 mm de précipitations, pour une moyenne à 64,65 mm ces six dernières années. C’est le mois d’octobre le plus sec depuis les 6 dernières années.

 Automne météo 2022 : Septembre

En plus de finir l’année avec des problèmes de sécheresse, de famine, de pillage et des frelons, voici que la pluie, nous oblige à travailler entre les gouttes. Enfin, sans vraiment me plaindre, ca fait un bien fou à la nature. Même si le manque n’est pas comblé.

L’eau tombé à revitalisé le Lierre qui a donné beaucoup aux abeilles. Malgré qu’il cristallise, je nourris quand même les abeilles pour sécuriser la qualité de la nourriture. Et le pollen fait un grand bien au couvain, entre 2-3 cadres par colonies.

Malgré que je n’ai pas eu le temps de marquer toutes les nouvelles reines, je suis confiant quant à l’hivernage. Mais certains ruchers n’ont pas eu de chance, puisque 20 % des reines sont revenues fécondées et cela va faire des trous à boucher au printemps prochain…

Nous avons eu en septembre 54,1 mm de précipitations, pour une moyenne à 43,53 mm ces six dernières années. Nous en sommes à -43% de précipitations.

 Été météo 2022 : Août

Les derniers ruchers récoltés. Et aussitôt traités. Nous sommes rapidement repassé donner 8 Kg de sirop par ruche car les abeilles ne trouvent plus de nectar à butiner. Ca change de 2021…

Les frelons sont arrivés vers le 15-20 août. J’ai pu remarquer que les abeilles semblent vraiment stressées. La preuve en est le rucher en “bleu” sur le courbe, donc la zoom est la courbe du bas.

Les abeilles n’avaient pas beaucoup de réserves et avaient reçu l’équivalent de 8 Kg. Et la surprise c’est qu’elles avaient tout consommé en 15-20 jours. En repassant donner une autre quantité de sirop, il y avait 3 frelons par ruche. Preuve en est que le frelon stresse les abeilles et les empêche de butiner.

On termine la clôture de la saison : marquage des dernières reines. Du repos. Et mise au poids finale pour fin septembre au plus tard. Un peu ras-le-bol de cette saison intense qui ne se finit pas si bien que ça.

Nous avons eu en août 1,7 mm de précipitations, pour une moyenne à 41,7 mm ces six dernières années. Nous en sommes à -41% de précipitations.

Été météo 2022 : Juillet

Que dire à part que c’est sec, très sec. Ce mois de juillet, il y a eu deux vagues de chaleur. Certains arbres sont roux, d’autres secs, perdent leurs feuilles. Vont-ils survivre ?

Du fait du peu de nectar qui rentre, des température chaudes, jusque 43°C à l’ombre le 19 juillet ; les abeilles arrêtent tout pour faire face. De ce fait, l’élevage en prend un coup avec l’efficacité des éleveuses qui tombe à 20-25%. Dernier greffage le 28 juillet (contre le 09 août en 2021). Les mâles se font sortir des ruches. C’est la fin de saison. Elle s’arrête comme elle a commencé, d’un coup.

On prépare maintenant l’hivernage : divisions, récolte, changements des reines, traitement, mise au poids.

Nous avons eu en juillet 6,6 mm de précipitations, pour une moyenne à 28,6 mm ces six dernières années.

Le département est classé en vigilance pour sécheresse. Pour s’en rendre compte, habituellement il pleut de janvier à juillet inclus 360 mm en moyenne. En 2022, le cumul à fin juillet s’élève à 236,3mm soit -34%. Sidérant.

Été météo 2022 : Juin

Pour la troisième année consécutive, la miellée d’été a été raccourci par d’abord un coup de chaud de quelques jours en milieu de mois, puis une période légèrement pluvieuse mais suivie d’une période de grisaille, empêchant les abeilles de sortir.

C’est très frustrant après un printemps plus que bon.

Nous avons eu en juin 48,6 mm de précipitations, pour une moyenne à 50,6 mm ces six dernières années.

Printemps météo 2022 : Mai

Nous avons eu un sperbe mois de mai dans l’ensemble, avec l’incursion d’averses orageuses dès la moitié du mois.

Les ruches dans l’ensemble avaient une moyenne de 3 hausses et les meilleures 5 remplies toutes au carré.

Des cadres d’un poids supérieur à 3Kg, des hausses jusque 25-26 Kg… Un rucher a même eu le mêdme score depuis mes débuts !

Les colonies sont superbes, prêtes pour les miellées suivantes. On a de l’eau, il ne manque que le soleil et les fleurs ; en même temps évidemment…

Nous avons eu en mai 43,2 mm de précipitations, pour une moyenne à 56,68 mm ces six dernières années.

Printemps météo 2022 : Avril

Et bien ce que l’on peut dire, c’est qu’on est pas passé loin d’une catastrophe de gel comme en 2021. Après avoir eu fin mars 22°C on avait perdu 15°C en deux jours. Puis en début de mois, le 03, on a eu -3,1°C et les fruitiers avaient déjà débourrés, certains en fleurs. Mais la forte gelée, n’a duré que quelques heures et n’a occasionné que des dégâts localisés, dans notre secteur mais plein de boutons n’étaient pas encore éclos. Le colza faisait la tête mais n’en a pas souffert.

Nous avons eu l’équivalent d’une “remontada” de la météo avec une période superbe de 3 semaines, avec quelques demies journées de grisaille.

Les plus belles ruches avaient 3 hausses en fin de mois. Les meilleures 5 ! Toutes remplies au  carré, d’une lourdeur extrême, du jamais vu.

Nous avons eu en avril 36,4 mm de précipitations, pour une moyenne à 34,67 mm ces six dernières années.

Printemps météo 2022 : Mars

Comme un air de mai, puis de février…

Une première quinzaine de mars dans les normes en terme de température et d’ensoleillement. Mais la seconde quinzaine fut digne d’une fin avril.

Les balances donnaient parfois des valeurs supérieures à 2 Kg de rentrées par jour. Quel bonheur !

C’était très alarmant, avec jusque 22°C en fin de mois. Mai en mars, mars en avril à venir avec des alertes à la neige et fortes gelées prévues en fin de mois. Comme un air de déjà vu avec 2021, année catastrophe. Vers une saison pourrie derrière une saison pourrie ?

Je ne cache pas que psychologiquement c’est très dur de voir d’aussi belles colonies et de possibles arbres fruitiers en fleurs ou acacias gelés…

Même constat au niveau des précipitation, avec une sécheresse de surface, anormale pour la saison. La météo va se rattraper en avril…

Nous avons eu en mars 19,3 mm de précipitations, pour une moyenne à 54 mm ces six dernières années.

Fin de l’hiver 2022 : Février

Une disparité apparait en fin d’hiver. Les faibles meurent et les belles colonies se maintiennent.

Il semble que nos pertes augmentent aussi.

La surveillance se resserre vis-à-vis des visites et on donne du candi aux plus nécessiteuses.

La saison va démarrer prochainement en mars.

(La montée de poids sur la courbe jaune, est surement un chat qui est monté sur la ruche au moment de la pesée).

Nous avons eu en Janvier 29,3 mm de précipitations, pour une moyenne à 53,68 mm ces six dernières années.

Coeur de l’hiver 2022 : Janvier

Les colonies sont tout bonnement magnifiques.

Pourtant des collègues, de grosses exploitations déplorent déjà des pertes de l’ordre de 40 à 80%. Le Varroa en est responsable.

Nous sommes allés contrôler les colonies avec de l’appréhension. Et le taux de perte à fin janvier avoisine les 2% sur l’ensemble du cheptel (ruches, ruchettes et nucléis). Et nous avons donc été soulagés !

Le noisetier a fleuri en début de mois, comme en 2018.

Les colonies n’ont perdu qu’une moyenne de 0,8 à 1 Kg sur ce mois. Environ 10% a été nourri. Bref, tout va bien !

Nous avons estimé que les reines ont repris la ponte le 09 janvier.

Nous avons eu en Janvier 52,9 mm de précipitations, pour une moyenne à 61,28 mm ces six dernières années.

Essaims Frère Adam Buckfast en vente

lundiFermé
mardiFermé
mercredi15:00 — 18:00
jeudiFermé
vendredi16:45 — 18:00
samediFermé
dimancheFermé

Retrouvez nos produits ici

Réservez dès à présent votre essaim d’abeilles Frère Adam de race Buckfast. Visitez notre site dédié à l’élevage d’essaims et de reines.