Pratiques alternatives du rucher école du 18 juillet 2015

Cette séance, principalement de contrôle des hausse, plus particulièrement de la maturation du miel a été très intéressante.

Hormis le fait qu’il fait contrôler les hausses uniquement, sans toucher au corps au risque de tuer la reine ; un autre apiculteur du rucher école nous a enseigné ses techniques et pratiques.

Il pratique une apiculture urbaine et parfois dans des parcs. Il faut donc veiller à ce que les abeilles ne soient pas agressives et que les visites se passent le mieux du monde.

Voilà comment il pratique.

Commencer par enfumer le trou de vol. Attendre environ 30 secondes. Enlever le toit et décoller le couvre cadre et enfumer, refermer et attendre 30 secondes.

Décoller le nourrisseur, enfumer légèrement au ras des cadres. Faire tomber les abeilles en tapant sur le côté du nourrisseur et le poser sur le toit.

Faire le travail au niveau des hausses, si on doit poser une hausse pour examiner celle du dessous ou le corps, la poser directement sur le nourrisseur (dans l’axe) et couvrir la hausse posée avec le couvre cadre. Cela évite que les abeilles reviennent à la ruche et de disperser l’odeur du miel, c’est important pendant la période de disette.

Quand tout est fini, nettoyer à l’eau de javel les parties qui ont été en contact avec du miel à l’aide d’une éponge.

Enfin, avant de partir passer un coup d’éponge trempée dans l’eau de javel diluée sur les faces de la ruche.

Dose eau de javel : 1 berlingot pour 10 L d’eau.

Pour passer à la ruche suivante, tremper ses outils et les gants dans la solution d’eau de javel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.