Visite du 03 Mai 2015

par | 4 mai 2015 | Apiculture, Cire, Gelée royale, Registre élevage | 0 commentaires

ouvriere_IMG_0598 Après plusieurs jours consécutifs de pluie, je ne pensais pas pouvoir visiter le rucher aujourd’hui. Et pourtant, les éclaircies sont arrivées vers 17h.Quelques rafales de vent après 4 jours de perturbations et de froid. Je n’ai pas tardé à aller visiter les ruches. Il faisait 20°C. Je devais voir comment les abeilles ont supporté ces 4-5 jours de claustration.

Voici la vidéo :

Comme vous avez pu le voir, la ruche 1 avait beaucoup moins de ponte. Pas de blocage car il y avait des cellules vides. Alors quoi ? Il n’y avait pas de couvain mort non plus. Mais pas mal d’abeilles avaient le nez le proboscis (la langue) dans les alvéoles. Je penche donc pour un manque de chaleur. La reine ne se déplace pas vers les zones froides.

La ruche 1 a eu un nourrissement de plus que la 2. La ruche 2 a l’air d’avoir bien supporté la période car son couvain était plus diversifié tant en quantité qu’en stade.

A la visite du 24 Avril :

Après conseils d’un apiculteur du rucher école, j’ai rincé le nourrisseur où j’avais mis du sirop dans la ruche 1. Un blocage de ponte est possible. Tout l’inverse que je voulais faire.

Finalement je n’aurais peut-être pas dû ? Il y a(vait) de la place pour stocker. Même s’il y a encore un peu de nectar, je décide de nourrir pour stimuler la ponte, et la construction des 4 cadres restants. Boudent-elle la construction ? Au point que la 2 fasse des cellules royales ?

Une amie apicultrice m’avait dit que les frère adam mangeaient pas mal.

Nous verrons bien la semaine prochaine. Si vous avez un conseil, les commentaires sont les bienvenus !

J’ai conservé la gelée royale de la ruche 2 au cas où…

Quelques photos :

Sur ce site, on peut lire :

L’expérience nous a montré que ces cadres sont nettement moins vite utilisés par les abeilles qu’une cire gaufrée. Ceci est dû au fait que les cadres mis en réserve pour l’hiver, si bien aérés qu’ils soient, se couvrent de moisissures à peine perceptibles par l’apiculteur. Pour les utiliser, les abeilles doivent le nettoyer et ce nettoyage prend beaucoup plus de temps que la construction d’une nouvelle cire gaufrée. D’autre part, la colonie contient maintenant un nombre de plus en plus important de jeunes abeilles qui vont produire de la cire. Il faut leur donner la possibilité de l’utiliser. C’est, en plus, un des moyens de lutte contre l’essaimage.

Je commence à comprendre pourquoi certains cadres qui étaient avec les essaims ne sont pas bâtis. Je vais essayer de placer de la cire gaufrée à la place, après le boulot ce soir, si la météo le permet.

icone variableMétéo en IDF : 20°C, ciel de traine après 4 jours de pluie

[table id=10 /]

Essaims Frère Adam Buckfast en vente

Horaires d’ouverture d’automne

lundiFermé
mardiFermé
mercredi17:00 — 18:30
jeudiFermé
vendredi17:00 — 18:30
samedi15:00 — 18:30
dimancheFermé

Retrouvez nos produits ici

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réservez dès à présent votre essaim d’abeilles Frère Adam de race Buckfast pour une production de miel optimale la saison prochaine.