Qui suis-je ?

IMG_0462 50Je suis Alexandre VALGRÈS. Intrigué, puis intéressé et enfin passionné par l’apiculture depuis l’age de 7 ans. Pendant 15 ans, j’ai travaillé dans l’horticulture : production, achats, ventes etc.

J’ai finalement toujours été relié à la nature. Et il était maintenant grand temps que j’agisse pour elle, en protégeant les abeilles, en soutenant la filière apicole Française tout en donnant l’opportunité aux personnes de ma région de manger le miel typique de l’ouest de la région Parisienne.

L’apiculture

J’ai décidé de commencer l’apiculture en 2015 après plusieurs années de réflexion et20150524_155406 plusieurs mois de préparation. Il aura fallu que je prépare la transition entre mon emploi de commercial vers l’apiculture.

Il était temps de soutenir à bout de bras l’apiculture Française car en 2014 seulement 10 000 tonnes de miel ont été produits ; contrairement aux années 1990 ou près de 40 000 tonnes étaient récoltées. Ces 40 000 tonnes couvraient tout juste la consommation Française. Je vous laisse calculer combien de milliers de tonnes sont importées de l’Union Européenne et bien au-delà.

Il était temps également de faire valoir ma voix quant aux pesticides qui sont mauvais pour la santé de l’Homme, des animaux et des végétaux. Les lobbies agro-pétro-chimiques doivent maintenant être conscients que nous savons que ces produits sont nocifs, polluants, soutiennent l’activité pétrolière et très chers (donc rentables). L’apiculture sera alors un porte drapeau écologique quant à un avenir plus “vert”.

Mon savoir faire

Acquis par l’intermédiaire d’un syndicat d’apiculteurs, j’ai aussi bénéficié de formations auprès de l’ANERCEA.

L’exploitation

Les ruches exploitées sont installées dans les départements des Yvelines et du Val d’Oise, dans l’ouest de la région parisienne, plus précisément proche de Saint-Germain-en-Laye et de Cergy.

Je suis toujours à la recherche du meilleur endroit pour mes abeilles et leur bien-être.

Les ruches ne sont pas pour l’immense majorité pas déplacées. De cette façon, vous pourrez déguster le miel bien caractérisé de cette nature de l’ouest de Paris.

Les abeilles pourront butiner une flore variée, diversifiée dans le temps, composée de :

  • Noisetier (Corylus avellana)
  • Saule marsault (Salix caprea)
  • Prunier cerise (Prunus cerasifera)
  • Prunellier (Prunus spinosa)
  • Pissenlit (Taraxacum officinale)
  • Meriser (Prunus avium)
  • Cerisier (Prunus cerasus)
  • Prunier (Prunus domestica)
  • Pommier (Malus x domestica)
  • Poirier (Pyrus  pyraster)
  • Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)
  • Framboisier (Rubus idaeus)
  • Robinier ou “Acacia” (Robinia pseudoacacia)
  • Ronce (Rubus fruticosus)
  • Tilleul (Tilia cordata)
  • Troène (Ligustrum sp)
  • Châtaignier (Castanea sativa)
  • Aubépine (Crataegus monogyna)
  • Coquelicot (Papaver rhoeas)
  • Verge d’or (Solidago virgaurea)
  • Catalpa (Catalpa bignonioides)
  • Paulownia (Paulownia tomentosa)
  • Seringat (Philadelphus coronarius)

Mais aussi quelques grandes cultures comme :

  • Colza (Brassica napus)
  • Tournesol (Helianthus annuus)

Sans oublier toutes fleurs des jardins et balcons des particuliers.

L’élevage

Reine 2017

J’élève des essaims, pour mes propres besoins et maintenant à la vente.

J’élève aussi mes reines, de race Frère Adam, issues de souches inséminées pour mes propres besoin et bientôt pour la vente.

Les services apicoles

Les parrainages de ruches

La re-connexion avec le producteur, tel est le credo du parrainage de ruches. Selon la formule, vous recevrez en septembre une quantité de miels produits en pots de 250g. Mais vous aurez aussi, les actualités des ruchers, les tendances de leur région à travers ce contact avec le producteur que je suis. Les parrains pourront alors de manger des miels de l’ouest de la région parisienne.